Photovoltaïque : objectif 1000 mégawatts en 2013 (07.01.2013) [de]

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Delphine Batho, a présenté le 7 janvier 2013 un ensemble de mesures visant à atteindre le développement d’au moins 1.000 mégawatts de projets solaires en France en 2013. Le gouvernement français a décidé ainsi de doubler les volumes cibles pour le photovoltaïque comparé aux mesures prises suite au « Grenelle de l’environnement » par le précédent gouvernement. Cela représente une augmentation globale de 25% des capacités de production du parc photovoltaïque.

Au moment où la France s’engage dans le grand chantier de la transition énergétique, les décisions engagées constituent une réponse d’urgence pour le développement de la filière solaire en France :

- La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a été saisie d’un nouveau projet d’appel d’offres pour des grands parcs photovoltaïques d’un total de 400 mégawatts - soit environ un quart d’un gros réacteur nucléaire type EPR - dont la moitié sera destinée à des projets dits « innovants ». Un deuxième appel d’offres suivra en 2013. La protection de l’environnement et du climat, ainsi que la contribution à la recherche au développement et à l’innovation seront des critères valorisés lors de l’appel d’offres.

- Les tarifs auxquels EDF rachète l’électricité en France lorsque les cellules et/ou les panneaux sont « made in Europe » seront bonifiés de 5 à 10%. Ces mesures répondent à une exigence de « patriotisme écologique » visant à soutenir la filière solaire française dans un contexte de concurrence déloyale.

- Un répertoire des entreprises industrielles de la filière photovoltaïque française sera mis en ligne le 1er février afin de faciliter l’information du grand public.

- Pour ne pas menacer l’exploitation des terres agricoles, le développement de centrales au sol privilégiera les sites dégradés.

L’ensemble des mesures génèrera des investissements de plus de 2 milliards d’euros et permettra la création ou le maintien d’environ 10.000 emplois. Leur coût annuel pour la collectivité est évalué entre 90 et 170 millions d’euros, soit 1€ à 2€ par an en moyenne par ménage.

Le débat national sur la transition énergétique permettra de définir un cadre prévisible, stable et durable pour le développement de l’énergie solaire et des autres énergies renouvelables dans la perspective de l’objectif fixé par le président de la République à horizon 2025.

CHIFFRES CLÉS

- 1.000 MW de projets solaires en 2013 soit 25% d’augmentation

- Investissements générés : 2 milliards d’euros

- Conséquence : le maintien ou la création de 10.000 emplois

Dernière modification : 24/09/2013

Haut de page