Monatsspiegel zur österreichischen Wirtschafts- und Finanzlage (Februar 2019)

JPEG
Politique économique autrichienne : satisfecit mesuré de la Commission européenne

Dans le cadre du semestre européen sur la coordination des politiques économiques des Etats-membres de l’UE, la Commission européenne a publié le 27 février 2019 son rapport sur l’Autriche. Ce rapport, au même titre que les autres pays, sera examiné par les ministres des Finances en avril.

La Commission fait état de progrès sur la moitié des recommandations antérieures dont le nombre baisse régulièrement. Le rapport souligne en particulier l’amélioration des finances publiques avec un budget en léger excédent en 2020 et la poursuite de la baisse de l’endettement (ramenée à 67,8 % du PIB en 2020). L’activité devrait rester relativement robuste par rapport aux autres pays de la zone euro et au ralentissement de la croissance mondiale. Les dernières prévisions de la COM tablent ainsi sur une croissance de 1,6 % en 2019 et 2020. Le taux de chômage devrait poursuivre sa baisse (4,4 % en 2020 contre 4,8 % actuellement). La Commission relève les performances élevées de l’Autriche en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

La Commission appelle néanmoins l’Autriche à poursuivre les réformes structurelles et à investir pour soutenir la croissance à long terme. Est ainsi pointée à nouveau la soutenabilité à long terme des retraites, de la santé et de la dépendance. Elle fait valoir que le pays alpin dispose encore de marges de progrès en matière de simplification du système fiscal mais également concernant le transfert des charges sur le travail vers d’autres sources. Les mesures adoptées l’an dernier (bonus famille Plus, allègement des cotisations sociales sur les bas salaires) vont clairement dans le bons sens et en l’attente de précisions sur la réforme fiscale annoncée en début d’année. La Commission renouvelle enfin son appel à une rationalisation du fédéralisme, source d’inefficacité de la dépense publique et à maintenir l’effort en vue d’une meilleure intégration des populations les plus vulnérables sur le marché du travail.

En réponse à ce rapport, le gouvernement autrichien communiquera courant avril son programme national de réformes ainsi que son programme de stabilité décrivant la trajectoire envisagée pour les finances publiques jusqu’en 2022.

***

Pour obtenir l’intégralité de notre veille, retrouvez notre document et bien d’autres informations sur notre site sous www.tresor.economie.gouv.fr/pays/AT

Dernière modification : 11/03/2019

Haut de page