La situation économique et financière de l’Autriche en avril 2018 [de]

Une publication du service économique de l’ambassade de France en Autriche

JPEG

Offensive de diplomatie économique vers la Chine et les Emirats arabes unis

Alors que le commerce extérieur représente plus de la moitié du PIB du pays alpin et que 6 emplois sur 10 en dépendent, le gouvernement autrichien a adopté le 4 avril une stratégie pour la politique économique extérieure.
Le plan adopté fixe des principes directeurs qui donneront lieu à une série de mesures d’ici novembre 2018. Cette stratégie est pilotée par le ministère du Numérique et de l’Economie (BMDW) en coopération avec le ministère des Affaires Etrangères et la chambre fédérale de l’économie (WKO), responsable de l’accompagnement des entreprises à l’étranger à travers son réseau de délégations commerciales.
La stratégie se décline en objectifs chiffrés : passer de 30 à 35 % d’entreprises exportatrices en 2025 (soit de 55 000 actuellement à 77 000) et atteindre 32 % d’exports en dehors de l’UE (30,2 % actuellement). Elle comporte plusieurs axes dont le développement de relations économiques privilégiées avec certains partenaires économiques avec une attention particulière portée à l’Asie, l’intégration des aspects culturels, tourisme, scientifiques et sportifs dans la démarche ; l’accent sur le numérique et l’innovation ; la promotion des valeurs et du multilatéralisme, le suivi de près des sanctions économiques ; la promotion auprès du public des effets positifs de la mondialisation pour l’Autriche.

Deux déplacements officiels à dominante économique sont venus illustrer cette ambition. La visite d’Etat en Chine du 6 au 12 avril avec la plus grosse délégation jamais organisée (près de 300 personnes), composée du Président A. Van der Bellen, du Chancelier S. Kurz, de plusieurs ministres ÖVP-FPÖ accompagnés de 170 entreprises. La visite a donné lieu à la signature d’une déclaration pour un partenariat stratégique couvrant de nombreux domaines (commerce, technologies, infrastructures, transports, brevets, culture, sport…). Une déclaration d’intention sur la route de la soie a également été signée par le ministre des Transports et des infrastructures marquant l’intérêt de l’Autriche pour ce projet.
S. Kurz, accompagné de la ministre de l’Economie, s’est rendu fin avril aux Emirats arabes unis. Cette visite a été marquée par la signature d’un contrat important pour l’énergéticien autrichien OMV avec ADNOC, l’entreprise pétrolière émirienne. OMV investira 1,5 Mrd USD pour la participation au développement de deux champs pétroliers offshore et obtient un partenariat pour la construction d’une raffinerie (cf article infra).
A noter que le gouvernement travaille également à une stratégie sur l’attractivité du pays « Standort Österreich » (Site Autriche) pour laquelle il envisage même d’introduire une référence dans la constitution.

Pour obtenir l’intégralité de notre veille, retrouvez notre document et bien d’autres informations sur notre site sous www.tresor.economie.gouv.fr/pays/autriche

Dernière modification : 07/05/2018

Haut de page