La France mobilisée pour la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019 [de]

Du 7 juin au 7 juillet 2019, la France accueille la 8e édition de la Coupe du monde féminine de la FIFA. 9 villes hôtes organisent les 52 matchs de la compétition : Paris, Lyon, Rennes, Le Havre, Grenoble, Valenciennes, Reims, Montpellier et Nice.

Tous les services de l’État, dont le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et son opérateur Atout France, sont mobilisés pour faire de cet évènement une réussite, sur tous les plans : sportif et économique, en termes d’organisation et d’impact environnemental, de rayonnement à l’international et sur l’ensemble du territoire… Mais l’objectif est aussi de faire de cette compétition un évènement marquant dans l’histoire du sport féminin.

Le sport, vecteur de rayonnement et d’attractivité

Le sport est un vecteur important d’attractivité et une vitrine pour le rayonnement de la France à l’étranger. La France organise de nombreux événements sportifs internationaux. Elle s’est adaptée aux évolutions des besoins des compétitions, des sportifs et des sportives, du public, et de la situation internationale et française pour toujours mieux accueillir les visiteurs.

Les dates et chiffres clés de la compétition

7 juin - Paris (Parc des Princes) : match d’ouverture avec l’équipe de France
2 et 3 juillet – Lyon : demi-finales
6 juillet – Nice : match pour la 3ème place
7 juillet – Lyon : finale

24 équipes qualifiées : Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Argentine, Australie, Brésil, Cameroun, Canada, Chili, Écosse, Espagne, États-Unis, France, Italie, Jamaïque, Japon, Nigéria, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, République de Corée, République populaire de Chine, Suède, Thaïlande

52 matchs

Coupe du monde féminine de la FIFA 2019

Dernière modification : 15/07/2019

Haut de page