L’initiative internationale Food & Agriculture Resilience Mission (FARM) pour la sécurité alimentaire des pays les plus vulnérables [de]

La Mission pour la résilience alimentaire et agricole (Food and Agriculture Resilience Mission - FARM) a pour objectif de prévenir les effets désastreux, pour la sécurité alimentaire mondiale, de la guerre menée par la Russie en Ukraine.

Celle-ci a en effet des conséquences dramatiques dans de nombreux pays vulnérables sur le niveau des prix, la production, l’accès et l’approvisionnement en céréales, notamment le blé.

La Russie et l’Ukraine sont des acteurs majeurs de la production de plusieurs denrées alimentaires de base, comme les céréales. Ces 2 pays représentent près de 30% des exportations mondiales de blé. La guerre menée en Ukraine par la Russie accroît le risque d’insécurité alimentaire et menace de plonger des millions de personnes en situation de crise alimentaire dans les pays les plus vulnérables.

Afin d’éviter une crise alimentaire de grande ampleur, la présidence française du Conseil de l’Union européenne, en lien avec ses partenaires de l’Union européenne, du G7 et de l’Union africaine, a lancé, le 24 mars 2022, la Mission pour la résilience alimentaire et agricole (Food and Agriculture Resilience Mission - FARM .

Cette initiative propose un mécanisme de réponse à la crise alimentaire articulé autour de 3 piliers

Un pilier commercial pour apaiser les tensions sur les marchés agricoles

En lien étroit avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ce pilier vise à éviter une "crise de confiance" sur les marchés agricoles en évitant les mesures de restriction aux exportations et en renforçant la transparence des prix et des stocks agricoles.

L’adoption récente d’une décision exemptant les achats du Programme alimentaire mondial (PAM) de toute mesure restrictive aux exportations lors de la 12ème réunion ministérielle de l’OMC constitue une avancée dans cette direction.

Un pilier solidarité pour soutenir les capacités agricoles ukrainiennes

La France travaille en lien étroit avec le PAM pour définir un mécanisme de solidarité qui pourrait jouer un rôle « tampon » en cas d’aggravation de la crise. Ce mécanisme permettrait au PAM et/ou aux pays les plus fragiles de s’approvisionner à des prix inférieurs à ceux du marché.

Le soutien au secteur agricole ukrainien et à l’exportation des céréales ukrainiennes à travers l’initiative de « Corridors de solidarité » est également au cœur des priorités de FARM. La participation des entreprises privées (céréaliers, transporteurs, négociants) à cet effort de solidarité est essentielle.

Un pilier production pour renforcer les capacités agricoles de manière durable dans les pays les plus concernés

Sous la coordination du Fonds international de développement agricole (FIDA), le troisième pilier de FARM vise à accélérer la transition vers des systèmes alimentaires durables et résilients, tout particulièrement sur le continent africain dont la souveraineté alimentaire est essentielle.

L’objectif est de capitaliser sur les avancées du 6ème Sommet UE/UA qui s’est tenu le 18 février 2022 dans le domaine de la production agricole et alimentaire durable et les initiatives existantes de la Grande muraille verte et sur les protéines végétales.

Coalition mondiale des acteurs publics et privés pour la résilience alimentaire internationale

À travers l’initiative FARM et avec l’appui des organisations internationales mobilisées en faveur de la sécurité alimentaire et de la nutrition, la France et ses partenaires européens proposent des livrables opérationnels à la fois sur le court, moyen et long terme dont la mise en œuvre devra associer l’ensemble des acteurs publics et privés engagés.

Sur tous ces fronts, une coopération solidaire resserrée entre acteurs privés et publics est indispensable en vue d’assurer une réponse efficace à la crise alimentaire.

C’est à cette fin que le 23 juin 2022, Catherine Colonna, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et Marc Fesneau, ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, ont réuni les acteurs du secteur privé, aux côtés de Franck Riester, ministre délégué en charge du commerce extérieur et de l’attractivité et de Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux.

Cette réunion a permis le lancement d’une Coalition du secteur privé pour la sécurité alimentaire - Global Business Coalition for Food Security, avec l’appui de la France, de la Commission européenne, de la BEI, du PAM du FIDA et de la Fondation Bill & Melinda Gates et l’adoption d’une déclaration d’engagements du secteur privé à soutenir la Coalition

La conférence ministérielle organisée par l’Allemagne sur la sécurité alimentaire le 24 juin 2022, le Sommet du G7 à Elmau les 27 et 28 juin 2022, la rencontre de haut niveau du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) à New York le 18 juillet 2022 et le Sommet du G20 à Bali à l’automne 2022 constituent des points d’étape majeurs pour poursuivre la mobilisation de la communauté internationale et mettre en œuvre les propositions de FARM. 

Dernière modification : 18/08/2022

Haut de page