Jour 3 - Une orange pour Noël [de]

S’il y a bien un fruit qui, dans notre imaginaire, est particulièrement lié à l’image de Noël, c’est sans doute l’orange. Jusque dans les années 1950, cet agrume est en effet un cadeau classique pour les enfants français à Noël. Mais, d’où vient vraiment cette tradition ?

JPEG
L’apparition de la tradition des cadeaux de Noël
Déjà dans l’Antiquité romaine, il était classique de donner des étrennes pour fêter la nouvelle année, coutume qui a persisté pendant des siècles. La tradition des cadeaux de Noël telle que nous la connaissons aujourd’hui, est bien plus tardive. Elle est apparue dans la seconde moitié du XIXe siècle dans les milieux aristocrates et bourgeois, à partir du moment où Noël s’est institutionnalisé comme un grand rassemblement familial. C’est alors qu’on a commencé à privilégier le 25 décembre plutôt que le 1er janvier comme jour pour offrir des cadeaux aux enfants. La tradition se répand ensuite dans l’ensemble de la société.

Un cadeau des familles modestes
Si les familles nobles et bourgeoises peuvent offrir jouets et livres à leurs enfants, la plupart des familles françaises n’en ont pas les moyens. C’est pourquoi les enfants peu fortunés reçoivent plutôt des friandises : biscuits, pain d’épice… et oranges de Noël !

Un fruit précieux
L’orange est un fruit d’hiver qui pousse dans les climats chauds, si bien qu’en Europe, on n’en trouve que dans les pays du Sud (Italie, Espagne et Portugal) ou bien dans les serres royales. C’est donc un fruit relativement rare et cher, et beaucoup de gens modestes n’en connaissent pas l’existence. La tradition d’offrir une orange à Noël se répand en France par l’intermédiaire des marchands ambulants venus d’Espagne. Pour la plupart des familles, il s’agit donc là d’un cadeau luxueux, rare et odorant, souvent emballé dans un papier de soie décoré de motifs orientaux.

La disparition de cette tradition
A partir des années 1950, la baisse des coûts de transports et l’augmentation de leur rapidité facilitent les importations de fruits exotiques en tout genre. L’orange devient moins rare et moins chère, alors même que le pouvoir d’achat des Français augmente. Cette démocratisation conduit à une disparition progressive des oranges du pied des sapins, où elles sont remplacées par les jouets en tout genre.

Aujourd’hui, l’orange n’est plus un cadeau de Noël classique, mais appartient encore à tout ce qui fait le « goût » de Noël : dans les friandises, plats cuisinés, et autres vins chauds, l’orange reste un fruit de fête !

A GAGNER AUJOURD’HUI :
Offert par Orientis GmbH - Kusmi Tea

Comment participer ?
En répondant à la question suivante sur Facebook (ici) :
👉 avant l’apparition de cette tradition de Noël au XIXe siècle, quel jour offrait-on des cadeaux aux enfants ? 👈
(Conditions de participation)"

Dernière modification : 28/11/2018

Haut de page