Innsbruck : Conférence-débat sur le climat et prix de la France (29.11.16) [de]

JPEG

Le 29 novembre 2016 s’est tenu à Innsbruck un débat organisé par le pôle interdisciplinaire d’études françaises de l’Université d’Innsbruck et l’Institut français d’Autriche, sur le thème « COP21+1 : De Paris vers un "meilleur" climat ? ». Un public nombreux a assisté à la conférence et à la remise du prix de France qui a clôturé l’évènement.

L’ambassadeur, Pascal Teixeira da Silva, et le recteur de l’Université, Professeur Tilmann Märk, ont salué le modèle d’excellence du pôle interdisciplinaire d’études francophones ainsi que la collaboration entre l’Ambassade de France en Autriche et le pôle de recherche « Espace alpin, hommes et environnement », à l’initiative de six évènements sur le thème du changement climatique à l’occasion de la COP 21.

Changement climatique : la dynamique de l’accord de Paris

L’accord climatique conclu lors de la conférence de Paris en décembre 2015 a engagé une dynamique qui est encore d’actualité un an plus tard, dans le contexte de la COP22 à Marrakech. Les échanges entre experts français et autrichiens, modérés par Wolfgang Gurgiser du pôle de recherche « Espace alpin, hommes et environnement », ont porté sur les dernières évolutions de la thématique climatique dans notre société.

De plus en plus, les entreprises recherchent une performance économique non plus malgré mais avec et grâce à la protection du climat. Etaient présents sur le podium, côté français, l’Ambassadeur Pascal Teixeira da Silva et Sylvie Faucheux, économiste de l’environnement au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris, et côté autrichien, le conseiller ministériel Helmut Hojesky, chef de la délégation autrichienne lors des sommets à Paris et à Marrakech ainsi que le professeur Markus Ohndorf, titulaire de la chaire d’économie environnementale de l’Université d’Innsbruck.

Remise du prix de France 2016

A l’issue de la discussion, le prix de France 2016 a été remis à la germaniste Maria Piok, pour son mémoire sur le langage satirique dans les adaptations de vaudevilles de Nestroy (dir. Prof. Sigurd P. Scheichl), à Johanna Taglieber pour son travail en didactique des langues sur le rôle de la bande dessinée dans les manuels de FLE en Autriche (dir. Prof. Barbara Hinger und Dr. Alessandro Bosco) et à la chercheuse en traduction, Maria Artho, pour Le Petit Prince fait peau neuve : traduction comparée et critique des éditions allemandes du Petit Prince entre 2010 et 2015 (dir. Prof. Wolfgang Pöckl).

Dernière modification : 06/12/2016

Haut de page