Décès d’un des géants de la chanson française : Charles Aznavour (01.10.18) [de]

Suite à l’annonce du décès de Charles Aznavour, à l’âge de 94 ans, le Président de la République, E. Macron, lui a rendu hommage : « Profondément français, attaché viscéralement à ses racines arméniennes, reconnu dans le monde entier, Charles Aznavour aura accompagné les joies et les peines de trois générations. Ses chefs-d’œuvre, son timbre, son rayonnement unique lui survivront longtemps. » Le Premier ministre E. Philippe a également salué l’un des géants de la chanson française : « Charles Aznavour demeurera à jamais en haut de l’affiche. Celle des poètes et de ceux décidés à empoigner la vie. Chapeau l’artiste ! ».
C. Aznavour s’était rendu à Vienne en décembre 2017 dans le cadre de sa dernière tournée européenne.

Français d’origine arménienne, auteur-compositeur-interprète, écrivain, et acteur, mais également diplomate, Charles Aznavour était l’une des personnalités les plus appréciées des Français, et un artiste reconnu à l’international. Auteur de plus de 1.400 chansons, interprète de plus de 1.200 d’entre elles, il a chanté dans 8 langues différentes et joué dans plus de 60 films : c’est l’un des artistes français les plus prolifiques, avec une carrière qui a duré plus de 70 ans. Pupille musicale d’Edith Piaf, il commence sa carrière dans les années 1940, composant de nombreuses chansons pour des chanteurs célèbres de l’époque (E. Piaf, J. Gréco, M. Chevalier…). Il connait ses premiers succès en tant qu’interprète à la fin des années 1950, continuant par la suite à écrire pour d’autres chanteurs tout au long de sa carrière, notamment J. Halliday et S. Vartan. Ses chansons les plus célèbres (« Emmenez-moi », « Je m’voyais déjà », « La Bohème », « Comme ils disent », « For me, formidable »…) connaissent un immense succès populaire, et traversent les générations et les pays. CNN et Time l’ont consacré « chanteur de variété le plus important du XXe siècle » (devant B. Dylan, F. Sinatra ou E. Presley !).

En parallèle de sa carrière musicale, Charles Aznavour se fait un nom dans le cinéma, tournant pour des réalisateurs français célèbres (J. Cocteau, F. Truffaut, J. Duvivier, C. Lelouch…). Il joue ainsi dans quelques films cultes du début des années 1960 (Tirez sur le pianiste, Un taxi pour Tobrouk…) et poursuit sa carrière cinématographique jusque dans les années 2000, jouant également dans des films étrangers, notamment en allemand dans Le Tambour (1979) de V. Schlöndorff.

Dans la deuxième partie de sa vie, Aznavour se fait également remarquer par son engagement politique pour son pays d’origine, l’Arménie, sans pour autant jamais renier son identité française. Pour beaucoup, Charles Aznavour incarne l’une des facettes de la France d’après-guerre : immigrant de la deuxième génération parfaitement intégré, il a su produire des chansons de variété emblématique de la France des années 1950-1960, qui ont traversé les générations, mais également être un reflet d’une certaine internationalisation culturelle, à la fois par sa production artistique et par son engagement politique.

Dernière modification : 03/10/2018

Haut de page