Bonne résistance du tourisme français à la crise

Adoptée en 2009, la loi Novelli de modernisation doit permettre de dynamiser encore le tourisme français.

En dépit d’une légère baisse d’activité en 2009, le tourisme résiste bien à la crise économique, grâce à l’importance du tourisme de proximité, la qualité de l’offre et les efforts des professionnels.

La France est toujours, en 2009, la première destination mondiale fréquentée, avec 74 millions de visiteurs non résidents, bien que les arrivées diminuent de 6 % en raison du contexte économique difficile.

L’hôtellerie de tourisme a vécu une année un peu difficile. En 2009, la fréquentation est en recul de 4,9 % par rapport à 2008, pour toutes les catégories d’établissements. Les nuitées françaises, qui représentent les deux tiers des nuitées totales, baissent de 1,4 % en 2009. Le contexte économique, défavorable dans de nombreux pays, a fait chuter de 11% la fréquentation étrangère. Les catégories les plus touchées sont les 2 et 3 étoiles, catégories qui regroupent le plus grand nombre de nuitées, mais aussi le segment haut de gamme, avec une baisse proche de 15% du REVPAR (revenu moyen par chambre dans le secteur hôtelier).

En revanche, l’hôtellerie de plein air est en bonne santé (+4,2% en 2009), grâce à la forte progression des touristes français (+7,2%). Cette hausse de fréquentation touche toutes les catégories de camping, et plus particulièrement les 1 et 2 étoiles (respectivement + 5,7 % et + 6,8%). En 2009, le taux d’occupation des campings s’établit à 34,6 %, et augmente de 1,2 point par rapport à 2008.

L’espace littoral résiste mieux que l’espace urbain, profitant de l’affluence de la clientèle française dans les campings. Les hôtels en milieu urbain, qui recueillent 65 % des nuitées, voient leur fréquentation reculer de 6 %, tandis que pour les hôtels du littoral français, qui représentent 18 % des nuitées totales, le recul de la fréquentation est de 2,3 %.

La loi NOVELLI de modernisation et de développement des services touristiques, adoptée le 8 juillet 2009 par le Parlement, réforme notamment le système de classement hôtelier (remaniement des normes de classement touristique, création d’une cinquième étoile, nouvelle procédure pour obtenir les nouvelles étoiles), et la réglementation de la vente de voyages.

Depuis le 28 décembre 2009, les dispositions de la nouvelle procédure de classement des hôtels sont entrées en vigueur. A ce jour, 70 établissements (sur 78 établissements classés) ont obtenu la 5ème étoile. 9 organismes de contrôle ont été accrédités, et environ 200 demandes de classement sont actuellement en cours. Le 7 avril 2010, la direction de la réglementation des métiers du tourisme comptabilisait au total 1 551 demandes d’immatriculation.

PDF - 478.6 ko
DOSSIER DE PRESSE Bilan de l activité touristique 2009 et perspectives 2010
(PDF - 478.6 ko)
Word - 756 ko
résumé bilan 2009 + perspectives 2010
(Word - 756 ko)

Dernière modification : 18/11/2010

Haut de page