Energie nucléaire - La ministre d’environnement "nous prônons une sûreté maximale" (4.5.2011) [de]

Réponse de la ministre de l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, Nathalie Kosciusko-Morizet, à une question d’actualité à l’Assemblée nationale sur l’énergie nucléaire (Assemblée nationale, Paris, 4 mai 2011) :

"(…) Le président de la République a réaffirmé le choix du nucléaire comme gage d’indépendance énergétique. Comme gage aussi d’une énergie produite à un prix acceptable et dans des conditions de sûreté maximale. Ici, chez nous, mais également à l’étranger, nous sommes en situation de faire valoir le savoir-faire français.

En France, le Premier ministre a lancé un audit. Les premiers résultats seront connus avant la fin de l’année. Il s’agit d’un audit très ouvert, auquel seront associés les commissions locales d’information et le Haut comité pour la transparence. Et le président de la République le disait aux ONG du Grenelle de l’environnement qu’il recevait lundi : pourquoi ne pas y associer des experts extérieurs ?

C’est aussi notre position à l’international. La France n’exporte pas ses centrales dans des conditions de sûreté inférieures à ce qu’elle prône pour la France. Nous prônons une sûreté maximale et en France, et à l’étranger. C’est la raison pour laquelle nous avons perdu certains marchés : nous savions que nos centrales, parce qu’elles étaient plus sûres, étaient plus chères, mais nous ne voulions pas baisser le niveau de sûreté sous prétexte qu’elles étaient implantés en dehors du territoire français.

Enfin, ce haut niveau de sûreté, nous faisons en sorte qu’il soit adopté par le plus grand nombre d’États, et si possible tous les États dans le monde. C’est l’objet du G20 du nucléaire que le président de la République m’a demandé de conduire les 7 et 8 juin prochains à Paris afin que le principe d’une autorité de sûreté indépendante - ce n’est pas le cas de l’Inde, avez-vous dit - soit adopté par tous les États qui disposent de l’énergie nucléaire dans le monde. C’est un engagement de la France./."

Dernière modification : 26/01/2012

Haut de page