Budget européen-La France n’acceptera aucun cadre financier qui ne garantirait pas la stabilisation de la PAC (30.6.2011) [de]

La France n’acceptera aucun cadre financier qui ne garantirait pas la stabilisation de la PAC ont affirmé dans un communiqué de presse conjoint, le ministère des Affaires étrangères et européennes, le ministère du Budget et le ministère de l’Agriculture en réaction aux propositions faites par la Commission européenne.

La France considère que

- la création d’une réserve pour les crises dans le secteur agricole est complémentaire des outils de régulation du 1er pilier qui sont nécessaires pour stabiliser les revenus des agriculteurs face à la volatilité ;

- les possibilités d’engager une certaine redistribution des aides entre les Etats ainsi que leur « verdissement » risquent de se trouver limitées par le choix budgétaire de la Commission ;

- l’extension aux agriculteurs du fonds d’ajustement à la mondialisation ne préjuge en aucun cas des négociations commerciales en cours et à venir et la France rappelle qu’elle refusera tout accord commercial qui mettrait en cause les intérêts agricoles européens.

PDF - 19.1 ko
Communiqué de presse conjoint (ministère des Affaires étrangères et européennes, ministère du Budget et ministère de l’Agriculture 30.6.2011)
(PDF - 19.1 ko)

Dernière modification : 26/01/2012

Haut de page